1 mars 2020

Que pensent Poutine et Trump ?

Au lendemain de la décision de supprimer les débats parlementaires à propos d'un projet de loi visant à bousiller le système des retraites en France, je ne résiste pas à l'envie de présenter à nouveau cette caricature datant d' avril 2017 !
Trois ans plus tard, ce n'est plus les dirigeants puissants de ce monde qu'il veut impressionner avec son petit drapeau et les menacer avec un "lance-pierres", mais ses citoyens à coups de matraques, de gaz, de lanceurs de balles de défense !


24 févr. 2020

Un geste qui vaut 58 €

Dans le brouhaha inaudible à propos de cette zone bleue bizétoise tant contestée, lors de notre dernière réunion citoyenne,  une petite remarque soulevée par notre chef de corps, et bien décrite dans le code de la route est passée inaperçue.

Je me suis amusé à une petite illustration pour bien prendre conscience du règlement et de son application.


Pour rappel de l'article 27 :
... Le véhicule doit avoir quitté l'emplacement de stationnement au plus tard à l'expiration de la durée de stationnement autorisé.
27.1.3. Il est interdit de faire apparaître sur le disque des indications inexactes. Les indications du disque ne peuvent être modifiées avant que le véhicule n'ait quitté l'emplacement.

21 févr. 2020

On repasse les plats

Ce n'est pas parce que..."la conclusion est positive", qu'il faut se résoudre à ne pas améliorer son ouvrage et se contenter de déclarer le "statu quo".
Au début des années 2000, je pris plaisir à croquer quatre figures importantes locales se réjouissant de bons résultats électoraux obtenus "en même temps" grâce à une coalition contraignante et malgré de l'acharnement utile.
Aujourd'hui, l'actualité politique semble  repasser les plats pour se remettre à discuter de... zones (tracas de riverains) et de chemins (tracas de fermiers)

Je disais : "améliorer son ouvrage"....  Bin oui, dans mon ordinateur, l'application GIMP m'a permis de coloriser ce dessin vieux de 20 ans !   Le voici !   Les reconnaissez-vous ?  Et que préférez-vous ?



 

19 févr. 2020

A la recherche des "chemins d'église"

Dans le cadre de son "Agenda 21", (un mot qui veut tout dire et qui ne dit rien du tout), ma ville vient de mettre sur pied sa toute première "réunion citoyenne" comme la Nouvelle Majorité voulait qu'elle soit : un échange de points de vue et d'avis divergents, dans une ambiance à la fois sincère et courtoise. L'Ensemble "tripartite" a expliqué ses souhaits à la population pour, "en même temps" écouter ses doléances.
Au cours de cette assemblée, que le blog de Damien raconte et illustre largement,  j'ai aimé l'altercation entre (je les cite par leur prénom) José et Didier (pour ne pas dire Majorité v/s Opposition à propos du mot "accaparer" à qui on peut coller une dizaine de synonymes.
Cette prise de bec me suggéra de... refaire l'histoire courtoisement.  

Pour rappel : "Chemin d'église" : expression inusitée aujourd'hui pour désigner les sentiers qui traversaient la campagne afin de permettre aux fidèles de se rendre par raccourci à  l'église. 



11 févr. 2020

Un Snooker ?... c'est Bizet !... c'est Tennessee !

Avec beaucoup d'intérêt, nous avons lu le "papier" de Marie-France qui s'était aventurée dans ce salon feutré aux lumières blanches tamisées où, sur de grandes tables vertes,  les billes de billard en ivoire s'entrechoquent en brisant le silence concentré des compétiteurs.
Depuis 28 ans déjà, qu'au Tennessee du Bizet, les amateurs de Snooker peuvent s'initier à ce jeu ou s'y perfectionner sous les conseils de l'ami Francis, au joli nom de "Bizet". l'instigateur, le secrétaire et trésorier du Club, créé grâce à l'écoute et le financement de la famille Devroede - Desbonnet.


Permettez-moi de vous présenter ci-dessous une photo prise en 1992, lors de l'inauguration de l'établissement Tennessee, (proposant le Snooker et le Bowling), le caricaturiste Guynet croquant un membre de la famille Devroede.


7 févr. 2020

Aux gens de la Gym,... Chapeau !

La Gymnastique Artistique Féminine (G.A.F.) sera à l'honneur ce prochain week-end, en la salle des Sports du Bizet, grâce à l'organisation par le Comité des Gars de la Lys de Ploegsteert, du Championnat Provincial réservé aux jeunes gymnastes du grade 5 (pour les débutantes).

Ce sera l'occasion pour le public de venir apprécier l'immense dévouement dont font preuve les membres dirigeants du club  afin de permettre à ces  très nombreuses  demoiselles de pratiquer un sport bien adapté pour elles et de s'y épanouir.

Au sein du comité, (qui existe depuis 1946 !!!) j'ai repéré l'ami Stéphane qui, bien dans sa retraite, continue à se décarcasser pour conseiller les adeptes lors des entrainements et des  concours, pour veiller à leur sécurité, pour faire avancer le club au sein des instances communales, pour le représenter au sein de la fédération.... Et heureusement, il n'est pas seul : son épouse Brigitte l'aide, ainsi que Anne et tant d'autres dames qui n'hésitent pas à donner de leur temps. Elles et ils méritent tou(te)s nos encouragements !


2 févr. 2020

"Mademoiselle from Armentières", métamorphosée, passe la frontière

"Enfin! ..."
Enfin, son slogan s'est métamorphosé. Combien de fois l'ai-je murmuré, de mauvais poil,  ce mot qui ne veut pas bien dire grand chose, quand fatigué d'avoir avalé des bornes et des bornes avec les trous de nos autoroutes, ... quand je rentrais enfin à la maison !
Pour une ville qui, autrefois, avait pour thème "Ville d'Accueil" et qui se veut aujourd'hui, "sans frontières" (au pluriel) cette métamorphose était plus que nécessaire, car elle ne peut compter que sur elle-même et sur ses bons rapports avec l''extérieur.
Pour preuve, laissez moi citer la joliesse des frimousses et le courage de ces "Mademoiselle" qui osent se présenter au Concours franco-belge  de Miss Comines.
Qu'elles soient d' Armentières ou d'ailleurs au-delà de la Lys (quand même notre frontière) il est bon de rappeler que l'élection se déroulera le 29  février..... càd. 15 jours avant les Municipales.
Mais,... grâce à mon petit dessin, entrons dans l'ambiance !
Pour illustrer  cet événement, j'ai fait appel à l'illustration d'une page de Bruce Bairnsfather ainsi qu'une chanson de 14-18, reprise par Line Renaud originaire du quartier du Pont-de-Nieppe !

Voyez comme deux styles s'affrontent ! A droite, celui de Bruce, à gauche celui d'MDW.





27 janv. 2020

Du Sacré-Coeur aux Musées...

Pour enchainer sur mon dessin précédent, je l'ai titré ainsi pour rendre hommage à une citoyenne qui n'hésite jamais à apporter son aide au monde associatif lorsqu'elle peut retrouver son ancienne passion : celle d'institutrice....Raconter, informer, enseigner, expliquer l'histoire et les choses à des oreilles attentives.
-Mais Madeleine, t'es toujours en route, tu ne fais que ça..."
C'est vrai, elle peut être fière de sa frimousse qui concrétise le "Sourire pour Cheveux Blancs".


14 janv. 2020

Des Pissenlits... au Sacré-Coeur !

Il est trop tôt, aujourd'hui, pour repérer les pousses de pissenlits qui apparaissent tout autour du nouveau bâtiment construit par le C.P.A.S. de Comines-Warneton, dans le but d'accueillir dorénavant et "royalement" les résidents du Home Sacré-Coeur.
Le chantier qui aura duré deux ans pour réaliser de très importants travaux s'achève imminemment. Au court du prochain week-end, nos "petits vieux" seront les témoins de la tant attendue inauguration par les élus et participeront à la "porte ouverte" pour la découverte par la population.

Pourquoi ai-je parlé des "pissenlits" en introduction de ce papier ?
Parce qu'il y a cinq ans, les Compagnons de Saint-Henri ont joué une désopilante comédie "Les Pissenlits" qui a plongé le public dans la belle ambiance d'une maison de repos... à la fois reposante et dynamique que connaitra  le tout nouvel home... je l'espère.





 

2 janv. 2020

Ce serait élémentaire !

L'année 2020 sera croquée... ou pas !  Pourtant, bien que je ne sois pas un spectateur assidu des conseils, je ne crois pas me tromper en affirmant qu' à lire les compte-rendus dans la presse numérique et sur les blogs locaux, il y aura matière.
Tous les accrochages seront les bienvenus... pour la mine de mon crayon !  A vous de juger !...


11 déc. 2019

Deux défenseurs à ne pas sous-estimer !

Cela fait six mois que nous, les Petits Belges, avons voté pour élire nos différents gouvernements.
Mais si la Belgique est réputée pour son aptitude à trouver des compromis, force est de constater que les big boss des partis sont incapables de trouver un terrain d'entente pour gérer ce si petit pays, aux deux cultures, aux trois régions, aux nombreuses communautés, aux mentalités si diverses !
Que ferions-nous si nous devions être à la place de S.A.R. Philippe qui, somme toute, doit se contenter de jouer au concierge du palais sans pouvoir émettre un seul avis ?
Bof, les Affaires courantes arrangent tout le monde !

Chez nous, deux citoyens viennent de sortir du lot de la gent politique locale !
Avec mon crayon, je veux leur donner un petit coup de pouce !  Si vous voyez ce que je veux dire !




9 déc. 2019

Une guerre franco-belge ??... Y a rien à craindre !

Sortir une phrase de son contexte et la balancer en titre d'un article de presse pour accrocher l'attention des lecteurs... est devenue la coutume médiatique.  C'est la raison pour laquelle il faut toujours se méfier des info qu'on nous bombarde !   Mieux vaut prendre la peine d'écouter  personnellement  et "de visu" ce que l'interviewé  a à dire !

Paradoxalement... voici mon dessin imaginé d'après une boutade lancée sur FaceBook dans le cadre de cet Euro2020 qui s'annonce particulièrement passionnant dans la Vallée de la Lys.
Mais, je crois quand même qu' il n'y aura rien à craindre !  De plus, je ne suis pas expert en foot... donc je ne m'en mêlerai pas !





3 déc. 2019

Il n'y a rien qui passe et qui ne repasse pas !

Nous, les citoyens-lecteurs du journal "L'Avenir" et des articles de notre attentive journaliste Marie-France,  et...
nous aussi, les amis des nombreuses pages Face-Book en voyant passer celle d'Action sur l'écran....
nous sommes gâtés par les observations mises en évidence au terme d'un an de gestion communale.
Je ne peux m'empêcher de rappeler cette citation : "Il n'y a rien qui passe et qui ne repasse pas !. en vous proposant de revoir un vieux croquis, qui j'ai dessiné en 2000 en guise de poisson d'avril.

Je vous laisse regarder.....

Explication : en 2000, Action était coalisé avec les Socialistes. Au cours de cette danse, leurs partenaires étaient de l'opposition PRL et Ecolo !  Y sont croqués : Gilbert et Joël ainsi que Chantal et Anne ! 


1 déc. 2019

De la toile au ruban...

Dans mon ADN, se nichent les gênes d'un tisseur qui a oeuvré durant sa courte vie au milieu du tintamarre des métiers armentiérois, dont le slogan était "Armentières, cité de la toile, pauvre mais fière".
Le va-et-vient de la navette qui se allait rapidement et revenait sans cesse entre les fils de la chaîne , qui dansait, vidait son "épeule" pour dérouler son fil de la trame et créer ainsi, cette belle toile de lin.

J'avais 6 ans lorsque, de l'extérieur, je grimpais sur les appuis de fenêtre aux vitres poussiéreuses pour voir mon père surveiller le bon rendement de ses... 40 métiers à tisser.

L'âme et la nostalgie du tisseur sont-elles semblables à celles du rubanier ?  Il m'est impossible d'y répondre, mais mon attachement à cette ancienne profession cominoise est aussi bien réel.


30 nov. 2019

Objectifs suivants : les postes européens !

En dix ans, notre pays a réussi à "placer" deux de ses Premiers Ministres au poste de "Président du Conseil Européen".  Il y eut Herman Van Rompuy (CVP) nommé en 2009 et ce pendant cinq ans, suivi du Polonais Donald Tusk, cinq ans aussi.
En cette fin novembre 2019, ce sera au tour de Charles Michel (MR), Premier Ministre belge, qui assurera cette présidence du Conseil qui ne rassemble que les chefs d'Etats qui l'ont choisi.
A ne pas confondre avec une autre nomination, celle de Didier Reynders (MR) qui entre dans la Commission Européenne, élu par le Parlement Européen.
D'accord !  C'est compliqué à comprendre.... Mais tant pis !  Le vote est quand même obligatoire !

Il y a 10 ans... je me suis amusé à croquer Herman Van Rompuy, Pt du Conseil, discutant avec José Barrosso, Pt de la Commission : un dessin qui en disait long....
Il faudra me remettre à l'ouvrage !
Quelqu'un a une idée pour Charles et Didier ?



21 nov. 2019

Ne jamais trompeter sous la pluie !

Ce vendredi 22, les musiciens s'attendent à être mis à l'honneur à l'occasion de la fête de Ste-Cécile que la tradition catholique a désignée comme "patronne".
Si dans notre ville, trois harmonies se sont vues contraintes au silence par la volonté ou l'abandon de leurs membres, il existe encore ici ou là, peut-être plus nombreux qu'on se l'imagine, des mordus de musique font de l'interprétation et que, nos blogs, sites et réseaux sociaux nous rapportent.
D'ailleurs, la semaine dernière, une photo pour le moins originale qui m'a amusé et fait réfléchir.  Ce cliché m'a donné une idée.....


19 nov. 2019

La Terre ! On la soigne..? ou on la vend !

- "Comment ?  Tu es un ami de Warneton et tu n'aimes pas le chocolat ?"
Qu'importe si tu ne comprends pas la question, mais  l'important est de se tenir bien informé par de bons moyens qui ne nous cachent rien. Je lis par ailleurs, sur un média de la bien-pensance que les réseaux sociaux seraient considérés comme le mal du siècle ?
Et bien non !  Sachez que tout ce qu'on nous cache,  on nous le révèle sur la toile.
Alors, n'hésitons pas !  Et je le croque avec autant de plaisir que je lis sa prose !
Au passage : merci !


12 nov. 2019

Pourquoi tant de modernisme ?

Au lendemain des sanglots discrets versés devant ce Monument aux Morts, inauguré le 24 mai 1925 et financé par la population ploegsteertoise, je me suis mis dans la tête de ce vaillant soldat, modelé par l'artiste Gantois De Beule, non plus pour exhorter mes camarades à chasser l'ennemi, mais pour  réfléchir sur l'impossibilité de restaurer le vieux cénotaphe public qui depuis près d'un siècle est le nôtre à tous !
A l'heure de la mise en évidence et de la protection du patrimoine, qu'il soit architectural, historique, artisanal, folklorique, environnemental, religieux, mon crayon n'a pas pu résister au besoin de croquer la douleur que ressent bon nombre de nos concitoyens !


6 nov. 2019

Sans croquer de l' I.P.P. !

Sans assister personnellement en tant que citoyen-spectateur à la dernière réunion du Conseil Communal qui a duré quatre bonnes heures, en position debout, j'ai pu m'imaginer et croquer une scène d'après les comptes-rendus que nous donnent avec beaucoup de piment les ami(e)s Marie-France, Damien et David.  Et d'autres encore qu'il conviendra d'ajouter.

Voici mon petit dessin qui n'a pas d'autre but que de faire sourire notre nouveau Chevalier Cominois, les élus de la tripartite, et ceux de l'opposition... s'ils sont de bonne humeur !



28 oct. 2019

Le Jardin des souvenirs... s'embellit !

Qui se souvient d'avoir vu, un jour, notre ancienne députée, notre ancienne échevine et maintenant notre conseillère communale, présidente de la Commission des Cimetières de la ville, déposer une gerbe au pied d'un Monument aux Morts ?
Serait-il possible de dénicher sur Google une image attestant qu'elle eut dans le passé l'occasion de fleurir un cénotaphe ?
Le Monument aux Morts du Bizet, érigé à l'intérieur du cimetière communal, se voit fleuri chaque année par les personnalités locales, lors de la Toussaint, au cours d'une cérémonie qui a vu, au fil du temps, perdre beaucoup de sa prestance.
En mémoire à tous ces Bizétois bien connus et trop tôt disparus, j'ai imaginé le dépôt d'une couronne de fleurs par une élue qui ne l'a probablement jamais fait !

21 oct. 2019

Un plaisir en vaut un autre !

Y en a qui disent que Face-B... ce n'est que de la connerie !
Y en a qui disent qu'Internet... ce n'est que de la....
Pensez tout ce que vous voulez ! Tout dépend de l'usage qu'on en fait !
Vendredi dernier, le vice-président de la Commission sportive écrivait son immense satisfaction à propos de la soirée du Mérite Sportif.
"En même temps"... je m'inquiétais d'avoir égaré mon petit GSM, probablement dans la salle de spectacle !
Soudain, une idée géniale me vint à l'esprit : un petit message privé au motard, qui aussitôt lance un appel sur le réseau social.... et le lendemain.....je lui étais redevable d'un petit dessin !



 

19 oct. 2019

Elles se répartissent les tâches !

Discrètes derrière le groupe scabinal qui se bousculait pour remettre les médailles et les diplômes aux sportifs méritants cominois, elles affichaient un sourire sincère auxquels nous n'étions pas encore habitués. Cependant, en tant que fidèle visiteur des sites et blogs locaux, nous les avions aussi remarquées qu' elles prenaient bien du plaisir , non sans une fierté dissimulée, à congratuler et à trinquer à la santé des jubilaires d'or de... 2019 !
Je me suis amusé à les croquer, comme on aime croquer une pomme  !


15 oct. 2019

"Par ici..." criait-on !

A la lecture des notes concoctées sur les diverses pages FB, je ne pouvais pas laisser passer l' occasion de les croquer, et ce, en guise de premier anniversaire.
C'est vrai que, l'an dernier, il et elles n'en disposaient pas et n'avaient pas accès à ce balcon plein de légendes.
Aujourd'hui, la nouvelle autorité communale cominoise belge a pu savourer les acclamations d'une foule joyeuse et des centaines d' appels de la foule afin qu'une louche leur soit balancée.
Pourrait-on vivre sans folklore ?


11 oct. 2019

Brisons le silence... mais "Chuut !"

Ce n'est pas une campagne électorale, mais les affiches sont presque tout aussi nombreuses.
Les sourires forcés ont cédé la place à un index dressé contre les lèvres simulant : "bouche cousue".
Quel paradoxe !... si l'objectif poursuivi par le cccw, repris abondamment sur le réseau social FB, est de...  briser le silence.
Ne voulant pas rester insensible à cette invitation, je me suis demandé comment réagir sans se dire : "Cela ne me regarde pas" ou de mêler du privé des gens.
Plongé dans cette perplexité, je me suis contenté de "croquer" une situation qui fera peut-être réfléchir...


Pour en savoir plus : cliquer sur "Je t'aime, ou je t'abime"

5 oct. 2019

Il faut toujours penser aux clients ! Tous les jours !...

Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, Polissez-le sans cesse, et le repolissez, Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.
(Nicolas Boileau (1636, 1711)     ---------------------------------    Voilà, c'est fait ! 

Mes victimes d'aujourd'hui ne sont pas des habitués du petit monde des Croqués.
J'aurais pu ajouter le phylactère :
- "C'est vous le nouveau ?..."
- "Je ne sais pas, je viens d'arriver !"...
Sur leur embarcation de fortune datant de 1972 (!!!), ils vont pouvoir ramer, sur la Lys, du Bizet à Comines, pour prendre des initiatives et tenter de développer l'économie... sans chavirer !
Heureusement, ils ne sont pas seuls, toute une équipe, comme dans un syndicat, les aide !
Mais qui sont-ils, ces gens qui réservent leur week-end aux clients !


1 oct. 2019

On ne veut vraiment pas la refaire.... ?

Avec ce dessin, j'ai envie d'encourager vivement ce genre de réunions qui consistent à donner l'occasion à quiconque qui se trouve embarrassé par un appareil tombé en panne,  de le faire examiner et si possible de le réparer, sans aucun frais, par de "bons bricoleurs" bien outillés. 

D'un fer à repasser, qui ne chauffe plus,  à un ordi récalcitrant, en passant par une tondeuse qui coince , tous les collaborateurs de l'ami Cedric Givaudan, l'initiateur de cette bonne idée du PS CoWa  se lancent chaque fois un défi : remettre en état ce qui ne va plus  !...   Quand c'est possible ! 


Vous aurez tout compris au travers ce dessin :
Lors du Beau Vélo de Ravel qui s'est permis de faire rouler près de 3000 cyclistes par la "rue du Touquet", la ville a assurément pris un très gros risque : crevaisons, chutes dues à l'état de la route.
Je me suis alors  souvenu d'un poisson d'avril que notre conseiller-citoyen-indépendant avait bien justement proposé cette photo rigolote qu'il avait eu plaisir de mettre en scène.
La voici :

27 sept. 2019

Une belle blague dessinée, pour honorer Chirac !

Voici quelques années, je me suis amusé à dessiner une bonne blague qui circulait à l'époque des Bush, Verofstadt, Chirac, et des bonzes carolo !











23 sept. 2019

Pas facile... la transversalité !

Mon bon vieux blog de "Tu aimes la caricature ?..."  reprendrait-il du poil de la bête ?
C'est vrai, j'ai eu trop de plaisir à en écrire des pages, et de les agrémenter  par des dessins caricaturaux, toujours humoristiques et jamais méchants pour ne pas continuer à observer et croquer la vie autour de nous.
Dans ma ville belge, hainuyère, enclavée entre Flandre et France, et de plus encombrée d'un légal "statut spécial" d'exception, les élus, récemment choisis, ont décidé de s' affronter verbalement les uns les autres, donnant fort à faire à la presse et aux citoyens... amusés par les noms d'oiseaux qui survolent les réunions.

De l' expression courante utilisée si souvent par les politiciens "on va se mettre AUTOUR de la table" m'est jailli l'idée de crayonner la difficulté que peut présenter une table... posée en travers !


Définition. Le terme plussoyer est un néologisme (un mot nouveau donc) qu'on retrouve très fréquemment sur les forums de discussions, dans les commentaires de blogs et sur les médias sociaux. Il signifie qu'on est d'accord avec ce qui a été écrit précédemment. Plussoyer est équivalent à “abonder dans ce sens”.



6 nov. 2018

Une passion qui ne date pas d'hier !

Début novembre 2018 !    Ce blog au bien modetste objectif d' apprendre à caricaturer existe depuis 7 ans ! Avec ses hauts et ses bas en ce qui concerne sa fréquentation et son efficacité.
Pour l'étoffer un peu et pour mon plaisir, j'ajoute dorénavant des pages contenant de nombreuses caricatures que j'ai réalisées dans le passé.
Pour les voir, il suffit de cliquer sur les différentes "pages" référencées ci-contre dans la colonne de droite. .
A bientôt et bon amusement.




8 mai 2017

En marche... et au boulot !


Au lendemain de l'élection du nouveau Président français, il me fallait exprimer mon impression sur la tâche qui attend celui qui a souhaité se mettre "en marche".  Accepter le choix, quels que soient les chiffres et les pourcentages avancés.

Marianne est dubitative....et inspirée par l'épouse du Beauf, si bien croquée par le regretté Cabu !

18 févr. 2017

Caran d'Ache… un précurseur

Les média le mettent en quarantaine. Parce qu'il est trop fort !


Le dessin que  mon orateur-tribun préféré Jean Luc nous montre, provient de l'imagination du caricaturiste Caran d'Ache paru en 1898 dans un journal éphémère titré... Psst !
Au bas de la page, une légende commente :

A U    C H A T E A U    D E    J A U R È S
  • Les MISEREUX :  - "C'est nous, les ouvriers verriers sans ouvrage"
  • Le MAJORDOME : - "Eh bien, pour vous occuper, vous allez chasser les grenouilles qui empêchent  Sa GRANDILOQUENCE de dormir. "

Nous étions en pleine période de l'affaire Dreyfus... et de cette letrre "J'accuse" de Zola !

Certes, au cours de cette actuelle campagne 2017, il a été reproché à Mélenchon... "de faire du Zola".
Du tac au tac, sa réponse fusa : "C'est la vie qui a fait Zola !"

12 févr. 2017

On aura bientôt la .... 8e Compagnie !

Encore un autre petit dessin provenant de mon imagination trop fertile pour imaginer cette rencontre présidentielle éventuelle !

9 févr. 2017

Les prénoms François singularisent leurs porteurs.

En écoutant, attentivement le candidat Fillon faisant face, lors d'une grosse conférence de presse, à une soi-disante "justice médiatique", je m'amusais à croquer cette exceptionnelle situation fomentée pour rééditer le choix du 2e tour, lors des élections présidentielles du 21 avril 2002, à l'avantage d'un homme dont le nom rime en "on".
L'avenir nous dira ce qu'il faut en penser ! 


16 janv. 2017

Je scrute plus que je n'écoute

Dimanche soir, j'ai pris beaucoup de plaisir à croquer les candidats de la "Belle Alliance Populaire" pour ne pas dire la primaire des Socialistes. Une dame élégante, cinq BCBG tirés à quatre épingles et un sosie qui sortait du lassant conformisme. A milieu de leurs tronches toutes bien différentes, leur regard traduisait leur tempérament. Bien vite, j'ai saisi mon crayon pour dessiner leur faciès ou leur profil… au cas où ils deviendraient des personnages de BD, ce tout en essayant de traduire leur caractère.
Pour coloriser mon papier, j'ai utilisé le logiciel de graphisme GIMP !

Ai-je bien réussi ?





20 juin 2016

Passer de la 2e à la 3e dimension !

Les personages dessinés par Bruce Bairnsfather ont beau n'être qu'imaginaires, j'ai vraiment l'impression que Old Bill et son ami Fred ont vraiment existé et ont vécu dans les tranchées de 14-18, creusées dans la région de Plugstreet (B).
"Tenter de remonter le moral des troupes", tel était le but poursuivi par le caricaturiste anglais. L'originalité des scènes, toutes plus cocasses les unes que les autres, et la réussite des humeurs exprimées par le visage de ses héros font que, un siècle plus tard, le spectateur de 2016 s'en amuse encore.

A partir du croquis "The nest" réalisé sur papier, représentant Old Bill maugréant à propos du chant dissonant de son ami Fred, j'ai voulu apporter la 3e dimension : celle de la profondeur tout en respectant l'idée du dessinateur.  Sur ce modelage en terre cuite, un rayon de lumière semble donner vraiment de la vie à cette… scène mélancolique de la vie en tranchée.




8 nov. 2014

Un caricaturiste de la guerre 14-18 reproduit en terre cuite, 100 ans plus tard.

L'année du centenaire du début des hostilités de la Guerre 14-18 ne laisse sans doute personne indifférent. Surtout que, c'est dans ma localité que Bruce Bairnsfatther, caricaturiste et lieutenant ayant connu les tranchées de Plugstreet, a créé son personnage de Old Bill, un soldat britannique grincheux mais plein d'humour.
Depuis des années, je suis devenu un fervent admirateur du son talent. Vous pourrez découvrir son oeuvre  dans la colonne de droite sous "Ma liste des Blogs".

D'une vingtaine de dessins de Old Bill, j'ai voulu en reproduire, en trois dimensions, l'atmosphère exprimée par l'auteur Bairnsfather.  Avec fidélité, j'ai modelé les personnages dans l'argile en respectant l'ambiance de la scène. Après séchage de la terre glaize, j'ai cuit les statuettes pour les assembler et faire revivre ces horribles moments malgré tout… teintés d'humour.




15 mai 2014

Nous sommes tous des personnages de BD !

A l'inverse de Adam Pate, qui croque plus vite que son ombre (voir ma note précédente), je viens de découvrir un autre caricaturiste, aussi d' US, qui s'appelle  Pete Emslie.
Oh oui, ils sont des milliers outre-atlantique et partout à travers le monde à exercer ce métier pour les uns, ce loisir pour d'autres.

Nous entendons souvent des politiciens, pour marquer leur désaccord ou leur vexation à propos d'un sujet qui les fache,  s'exclamer en disant  :
- "C'est de la caricature !"…. comme si la comparaison qui les chagrine est nulle, exagérée, fausse !

Pardon, Messieurs les Politiques, mais la caricature, c'est bien autre chose que ce que vous dites lorsque vous êtes à court d'arguments !
C'est du grand art !  Un art difficile qui n'est pas à la portée de tout le monde ! Encore faut-il savoir observer et avoir l'intelligence pour transmettre ce que l'oeil voit à la main qui trace !

Je veux simplement, par ce petit billet, vous faire découvrir les dessins de ce caricaturiste cité plus haut :
Comme c'est beau !
Décidemment, nous sommes tous des personnages de Bandes Dessinées !

   

25 juin 2013

Un talent qui n'est plus possible en 2013 !

A quelques jours du départ du Tour de France 2013, alors que les média et l'internet nous offrent des images "vintage" des années 1952 ou 53, l'envie me brûle de te montrer deux illustrations :
1°) une photo des coureurs de l'époque qui, sur leur vélo et en plein effort, étaient encore reconnaissables ( tête nue, pas de lunettes ni oreillettes ) sans jouer les hommes-sandwich étouffés sous un amas de pubicités . On y reconnait entre autres : Géminiani, Robic, Ockers, Copi,...


2°) un dessin du caricaturiste Marc Sleen (B) qui suivait le tour à moto pour croquer les Géants de la Route tout en évoquant leurs péripéties, leurs victoires, leurs mésaventures.  Avec un recul de quelques jours (le numérique n'existait pas), ses caricatures paraissaient dans deux journaux belges. En voici un exemplaire. Ce sont aussi ces croquis qui ont fait naître en moi, une passion qui me tient encore aujourd'hui !